INTERVIEW NORMANDIE

SKINETIK

12208330_967399916654046_6320340274010820756_n

Hello petits chats ! Aujourd’hui j’ai l’honneur d’enfin ouvrir ma nouvelle rubrique qui est (roulement de tambours..) INTERVIEW ! En effet je trouvais ça sympa d’avoir des petites interview de 10 questions de personnalités diverses, plus ou moins connus ou pas. Projet intéressant pour moi même et je l’espère pour vous aussi. Et c’est SKINETIK, perceur professionnel de Caen que je remercie encore qui ouvre le bal de cette nouvelle rubrique 🙂

Sans titre 9 Sans titre 6 Sans titre 7

1. Qu’est ce qui t’as poussé à suivre ta première formation dans le piercing en 1999 ?
Après avoir bosser en plasturgie, boulot pas inintéressant mais l’industrie à des codes avec lesquels je ne me sentais pas à l’aise. Ensuite j’ai travaillé à la télévision pour Nagui (sur Taratata entre autre) mais je prenais ce métier en dilettante sans investissement de ma part. Parallèlement je m’intéressais aux Body arts, j’ai eu l’opportunité d’être formé par un pionnier français et la chance de travailler chez un grand tatoueur au début de ma carrière.

2. Quand tu étais petit, perceur professionnel était-il le métier de tes rêves ?
Non car non seulement je ne savais pas ce que je voulais faire et le métier de perceur n’existais pas, il faut remonter au début des années 70 pour que les premiers perceurs proposent le service au États Unis mais c’était très underground et touchais un public ciblé et marginal.

3. Pourquoi SKINETIK ?
Non seulement mon prédécesseur s’appelait R-Ethik et je voulais un nom avec une sonorité proche mais en plus j’avais le nom de domaine depuis des années, car ce terme reflète ma démarche professionnel : Skin (la peau) Etik (L’éthique). De plus j’aime bien le coté mécanique et industriel de ce nom.

4. Tu pratiques la suspension corporelle, pourquoi ?
J’aime cette sensation d’apesanteur qu’apporte la pratique, elle met dans un état second propice à la méditation.

5. Au bout de tout ce temps, tu ne te lasses pas de ce métier ?
J’ai la chance d’être épanoui dans ma vie personnelle, d’avoir voyagé et rencontré des personnes intéressantes (quand je bossais dans le milieu du spectacle) et en plus de faire un métier que j’aime, c’est un luxe dont j’ai conscience.

IMG_0297

(Source photo : Frédéric)

6. As-tu d’autres projets pour l’avenir ?
Faire grossir Skinetik, au delà de ma réputation personnel et au delà du Calvados.

7. Tu as un physique atypique, as-tu déjà eu des commentaires pas très sympa ou des regards pesant dans la rue ou autre ? Qu’à tu envie de dire à ces personnes ?
Quand j’allume ma télé, je m’aperçois que mon physique est de moins en moins atypique…
J’ai toujours adapté ma vie personnelle et professionnelle à mon look et non l’inverse, même si je comprends que certaines personnes aient fait un choix différents mais on passe notre enfance à demander la permission aux autorités (parents, professeurs…), je pense que l’on ne devrait plus, dans sa vie d’adulte, demandé une validation sur notre apparence, à son entourage (parents, conjoint, patron etc..).
De plus ces choix ne m’ont jamais nuis professionnellement, au contraire, ils m’ont permis de faire des rencontres et m’ont permis d’être mon propre patron, aujourd’hui.

8. Peux-tu nous raconter une anecdote un peu farfelue ou rigolote que tu as vécue avec un(e) client(e) ?
Ce n’est pas vraiment rigolo mais une jeune fille atteinte d’une leucémie m’a demandé pourquoi j’acceptais de la percer malgré son jeune âge, cela m’a ému, car je ne pouvais pas lui répondre qu’avec ses parents nous avions décidé de le faire car cela lui permettait de vivre ses « rêves » de jeune fille car elle n’atteindrais sans doutes jamais la majorité …

9. Les formations pour essayer de devenir perceur professionnel sont coûteuse et les maitres d’apprentissage ne courent pas les rues. Quels conseils peux-tu donner aux jeunes qui aimeraient se lancer dans ce domaine ?
Se faire percer chez tous les bons perceurs qu’ils croisent, aller sur les conventions de tatouage et persévérer. Pour ceux qui veulent en savoir plus j’ai écris un article sur mon site sur le sujet.

10. Peux-tu nous faire un petit selfie spécial pour le blog s’il te plait ?
Non 😉

12511930_994914433902594_1132028834_n

SKINETIK

26 Rue du 11 Novembre, 14000 Caen

oc0806cr

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply